E-commerce, Partenaires écologie

GEEV : la seconde vie des produits !

Posted by Yann Tanguy

Chez Busybees, on a décidé que l’on parlerait de toutes les entreprises et projets qui nous tiennent à coeur, et nous allons donc vous présenter aujourd’hui GEEV, une plateforme de dons d’objets et de nourriture entre particuliers et des entreprises aux particuliers.

Une vieille histoire

Geev est un projet qui ne date pas d’hier, cela fait déjà 5 ans que l’équipe travaille sur le projet, et je m’y suis intéressé à titre personnel car ayant déménagé (et perdu la moitié des meubles, de ma fortune, mon yacht, et mes supercars), je devais racheter de quoi meubler mon petit appartement (et ne pas faire manger mes filles assises par terre). Je cherchais la solution la plus écologique (et économique) pour le faire. Bien évidemment, les sites de petites annonces entre particuliers ont été mon premier réflexe, mais en pérégrinant, je suis tombé sur Geev, et j’ai immédiatement adhéré ! J’ai donc créé mon profil, et bénéficié de quelques dons (deux étagères toujours fières dans mon salon, un canapé que j’adore, et d’autres que j’oublie). J’étais tellement enthousiaste par rapport à ce projet que j’en ai parlé autour de moi d’une part, et j’ai toujours conservé l’application dans l’idée de l’utiliser encore et peut-être, moi aussi réaliser des dons.

Récemment, Geev s’est ouvert à l’alimentaire, et a communiqué sur un acteur du ecommerce qui a donné des produits sur l’application, et voyant cela, j’ai pensé que nous pourrions faire quelque chose ensemble. C’est ainsi que j’ai contacté Hakim Baka, le CEO de Geev, tout d’abord pour échanger et lui témoigner tout le respect que j’ai pour ce projet, mais aussi pour échanger sur les synergies potentielles que nous pourrions mettre en place.

Soyons intelligents !

Car oui, quand on travaille dans la logistique et dans le e-commerce, il peut y avoir des produits qui ne sont plus en vente qui restent stockés à droite ou a gauche, des retours clients qui ne sont plus vendables mais encore tout à fait utilisables ou réparables (un t-shirt avec un petit trou, on ne le vend pas, mais on peut le recoudre !), et ce qui arrive parfois, c’est tout simplement que l’on ne s’en occupe pas de ces produits, on les oublie, et un jour ou l’autre, ils peuvent finir dans une poubelle plutôt que d’avoir eu une vie alternative. Notre plus gros concurrent du monde (pour ne pas citer Amazon) pousse même le cynisme jusqu’à proposer/forcer ses clients à détruire les produits en stock depuis trop longtemps!

Un de nos engagements est d’ailleurs de faire en sorte qu’il n’y ait aucun produit de détruit, sauf impossibilité de faire autrement. C’est pourquoi nous avons décidé de parler de Geev à nos Busy et Bees/Superbees, pour donner une seconde vie potentielle à ces produits oubliés, et désormais à toi aussi lecteur ! Et nous avons trouvé des oreilles attentives, le reste de cette histoire, j’en laisse l’écriture à l’équipe de Geev !

Que vous soyez particulier, boulanger, ou une entreprise, il y a plus à gagner en donnant qu’en jetant (démarrez l’aventure maintenant). Nous évoquons régulièrement les questions d’image de l’entreprise, et de l’adéquation de tous les maillons de la chaîne logistique avec cette image, ce positionnement, et ce que nous vous conseillons systématiquement, c’est de communiquer sur vos choix, de les mettre en avant auprès de vos clients car c’est cela qui construit votre image. Le fait de valoriser des produits invendus ou invendables est un élément extrêmement positif à mettre en avant, et cela s’inscrit dans les démarches RSE que nous sommes de plus en plus nombreux à porter. Il y a de grandes chances que vos clients y soient sensibles, qu’ils privilégient votre offre plutôt que celle de votre concurrent direct peut-être sur ce seul argument, qu’ils aient envie de partager le post que vous aurez fait par rapport à cela, tout simplement car vous serez à ce moment là un exemple, et vous contribuerez à faire évoluer les mentalités.

De notre côté, nous continuerons d’en parler à nos interlocuteurs, car le don, la réutilisation, la réparation, sont de véritables leviers écologiques, et nous défendons l’idée que ces perspectives doivent être intégrés aux logiques de toutes les entreprises.

Bien au delà de l’impact positif que ce type de communication pourrait avoir sur votre chiffre d’affaires, ce qui est le plus important c’est d’être exemplaire.

Rendez-vous sur leur site : https://www.geev.com/fr

Leave A Comment

Translate »